Se former ?

Il existe en France plus d’une quinzaine d’écoles de formation en Kinésiologie.

* Certaines écoles ont fait le choix d’adhérer à l’UNIK (Union Nationale et Internationale des Kinésiologies), d’autres à la FFK (Fédération Française des Kinésiologies), d’autres au SNK (Syndicat National des Kinésiologues), ou d’autres ont fait le choix de ne pas appartenir à l’un de ces mouvements associatif et syndical. C’est pourquoi, vous ne trouverez pour le moment, aucun site internet, qui propose la liste de toutes les écoles de kinésiologies en France.

* Certaines écoles proposent des “formations à la carte” en Kinésiologie sans proposer de cursus pour devenir “Kinésiologue®”. Dans ce cas, l’étudiant choisit de se former à différent cours de kinésiologie pour son développement personnel ou pour compléter son activité professionnelle. S’il souhaite devenir Kinésiologue®, alors il sera surement amener à suivre d’autres cours de kinésiologie dans d’autres écoles pour compléter sa formation. S’il souhaite ensuite faire partie d’un annuaire de kinésiologues, il pourra se renseigner auprès d’UNIK, de la FFKS ou du SNK pour connaître les différentes exigences pour en faire partie (ex : nombre d’heure minimum, certains cours obligatoires à suivre, examen, mémoire, etc.)

* D’autres écoles proposent des “parcours complets” pour devenir “Kinésiologue®”, comprenant :
la plupart du temps, des cours de “kinésiologies américaines” (traduits en français) : TFH (Touch for Health®), de TIOC (Three In One Concepts®), d’Édu-K (Education Kinesthésique®) ou encore de WK (Wellness Kinesiogy® – Stress Release) qui correspondent aux origines de la kinésiologie.
parfois, des cours de psychologie, d’anatomie-physiologie, de communication, d’éthique et d’information sur l’installation professionnelle, etc.),
et souvent, des cours de “kinésiologies françaises spécialisées” : Kinésiologie périnatale, Kinésiologie sportive, etc.).
Dans ces écoles, vous aurez la plupart du temps la possibilité de passer un examen de fin d’étude qui validera votre formation. Ensuite, si vous le souhaitez et si vous avez passé les examens demandés, vous aurez  la possibilité de figurer sur l’annuaire des professionnels de la FFKS et/ou du SNK.

* Il existe également des instructeurs indépendants, qui ne font pas partie d’une école de kinésiologie, et qui enseignent des cours de “kinésiologies américaines et/ou françaises”. Dans ce cas, vous pouvez suivre leurs cours et si vous souhaitez poursuivre votre formation pour devenir Kinésiologue®, vous pourrez la poursuivre dans une école de kinésiologie. Si ces instructeurs indépendants ne sont pas “certifiés et recyclés” (ne suivent pas de formation continue dans la branche qu’ils enseignent), et que vous souhaitez poursuivre votre formation avec un autre instructeur “certifié et recyclé” ou dans une école de kinésiologie proposant des cours certifiés et mis à jour, il sera nécessaire de demander à l’instructeur certifié si vos acquis suffisent pour intégrer sa formation ou si vous devez refaire certains cours pour intégrer sa formation.

* Le nombre d’heures de formation varie selon les écoles, allant de 500 heures à près de 1000 heures de cours réparties sur 2 à 3 années de formation.

* Au niveau de la certification national et international :
Dans les écoles de kinésiologie, les cours de “kinésiologies américaines” (Edu-K, TFH, TIOC, WK), sont données par :
des formateurs qui ont été certifiés pour le cours et qui continuent à suivre une formation continue : dans ce cas ils utilisent des manuels internationaux et se forment régulièrement  tous les 3 ou 4 ans (en suivant des cours de recertification ou recyclage) pour maintenir la qualité de leur enseignement : + d’infos sur cette page
– des formateurs qui ont pu être certifiés à une époque, mais qui ont fait le choix de ne plus suivre de formation continue dans ces branches.
des formateurs qui n’ont jamais été habilité à enseigner ces cours et qui les enseignent à titre indépendant ou dans une école de kinésiologie.

De ce fait, si vous suivez des cours de “kinésiologies américaines” (Edu-K, TFH, TIOC, WK) et que vous souhaitez avoir une reconnaissance nationale et internationale (par les différentes branches des kinésiologie américaines) des formations que vous avez suivies, alors il est préférable de se former auprès d’instructeurs certifiés qui suivent une formation continue. Vous trouverez sur ces site les listes de tous ces instructeurs :
    . Pour les cours en “Santé par le Toucher / TFH – Touch for Health®” : www.tfh.fr
    . Pour les cours “d’Éducation Kinesthésique® / Brain Gym®” : www.braingym.fr
    . Pour les cours de “Three In One Concepts® – TIOC /  3en1” : www.threeinoneconcepts.fr
    . Pour les cours de “Wellness Kinesiology® – WK / Stress Release” : www.stressrelease.fr

Il faut savoir que près de 3/4 des écoles de formation en kinésiologie en France proposent des formations ou les formateurs ont pu être certifiés, mais ne suivent plus de formation continue.

Enfin, il est aussi important de noter que certains formateurs qui enseignaient au départ des kinésiologies américaines (Edu-K, TFH, TIOC, WK) ont fait le choix de modifier le titre de la méthode qu’ils enseignaient par un autre nom. C’est à dire que vous pouvez vous former dans certains cours de kinésiologie (qui porte le nom de kinésiologie française) qui ne porte pas les noms officiels TFH, TIOC, Edu-K, etc., mais recevoir un enseignement similaire ou très proche des cours originaux. Dans ces cas ci, on est dans une forme de plagia et du coup de non reconnaissance du travail effectué par les créateurs des différentes branches. Vous trouverez donc certains cours de “kinésiologies françaises” qui sont en définitif des cours de “kinésiologies américaines”.

Xavier Meignen
Kinésiologue et Formateur
Responsable de la formation des instructeurs TFH pour la France
Directeur de l’Ecole de Kinésiologie de l’ECAP de Nantes : www.ecapnantes.fr